EXPOSITIONS EN COURS

Emmanuel MAHEU

Lumières Normandes

du 14 juillet au 30 septembre 2018

Composition1

Emmanuel Maheu traque inlassablement la poésie du moment, du quotidien.

À travers l’exposition Lumières normandes, le photographe nous invite à le suivre dans ses pérégrinations. Elles débutent dès la capture des jeux de reflets, depuis sa fenêtre. Puis, elles nous entraînent dans les dédales cachés de Honfleur et de ses alentours, ainsi qu’à la découverte des marais du Pays d’Auge (Barneville, Villers et Blonville)…

Son univers sensible est à découvrir du 14 juillet au 30 septembre 2018

MAHEU N°44 De ma fenêtre - Les humains et leur terre - 29-12-2014 - 17H35    MAHEU N°45 De ma fenêtre 28-12-2017 - 16h48    MAHEU N°4 De ma fenêtre - 2-5-2009 - 19H43

MAHEU N°30 Mare - route de Villers sur mer - 3 - Mars 2013    MAHEU N°5 De ma fenêtre - 2-5-2009 - 19H50    MAHEU N°31 Mare - route de Villers sur mer - 2 - Mars 2013

MAHEU N°14 De ma fenêtre - Plage de Trouville - brume se levant - 1 - Mai 2008

Sophie FAVRE

Sculptures

Eté 2018

1529765774762_adobe

Les hommes, les femmes et les animaux de Sophie FAVRE ne sont ni bons, ni mauvais, juste un peu victimes, juste un peu coupables de leur masse fragile.

La terre grise et lumineuse qu’elle emploie dit l’ange derrière la bête.

Pas sûr qu’on ait envie de rire.

2018-07-06 11.27.52   2018-07-06 11.07.06   2018-07-06 11.26.54

Les terres

2018-06-21 14.32.28     2018-06-21 14.35.31     2018-06-21 14.36.42    2018-06-21 16.54.42

     2018-06-21 16.53.42

FAVRE N°179 Le lapin joyeux Terre      FAVRE N°199 Cavalier 2 Terre          FAVRE N°205 Buste 2 Terre PU     20180314_120007_resized

FAVRE N°214 Personnage assis 1 Terre     2018-06-21 14.33.31     FAVRE N°210 Buste 7 Terre

Les bronzes

2018-06-21 14.34.45     2018-06-21 14.34.01

Les trophées

20180629_173952_resized

SOPHIE FAVRE N°244    SOPHIE FAVRE N°243    SOPHIE FAVRE N°242

SOPHIE FAVRE N°247         SOPHIE FAVRE N°245

 

 

                        

  David DAOUD 

Peinture

     photo DAOUD profil

        DAOUD N°143 CHAMPS NORMANDS 114X195

 « Daoud œuvre dans les soubassements du mental. Il œuvre au-dedans du dedans. À vif. Et l’or des souterrains, masqué et broyé, illumine ses hauts fonds. Ses peintures, enfiévrées et nocturnes, creusent leur dur sillon, où les plus humbles, les anonymes et les lointains, ont droit de cité, fussent-ils égarés et fantomatiques, noyés dans la nostalgie d’une lumière qui fut. […] Implacable, résistant, David Daoud brûle en ses replis les pauvres apparences. Des frémissements d’âme secouent sans fin l’étendue, héroïque et pudique théâtralité bloquée, dans la proximité âpre d’un Goya inoublié. La source cachée d’un drame latent, plus que l’apparente unité des couleurs, assure l’harmonie piégée d’une œuvre toujours aux limites de l’effacement. Car se déploie sans cesse la sourde tension d’une vie affective profondément enfouie et subtilement traduite – énigme sublimée et respectée – sur le plan chromatique. Chez David Daoud, l’émotion comme une exécution, est capitale. Des crispations de matière, dans la touche si apparente de la peinture, signent la présence allusive et retenue des meurtrissures vitales. Traces épargnes et multipliées dans les plus obscurs d’un lieu intérieur profondément creusé. Le crépuscule et l’aube s’étreignent. La lumière peut croître. « Je compose un huis clos silencieux. On cherche la porte entrouverte de la clarté ». Extraits Christian Noorbergen Artension N°146 (p.49-50) Novembre-décembre 2017  

DAOUD N°55 PROMANDE 2 120X120

        DAOUD N°142 L'ESTUAIRE 2 70X40    DAOUD N°141 L'ESTUAIRE 1 70X40

DAOUD N°137 LE CERISIER FLEURI 1 80X80    DAOUD N°156 PAYSAGE 5 36X30    DAOUD N°134 LES CHAMPS 50X70

DAOUD N°146 SANS TITRE 3 20X60

Pigments sur papier

    DAOUD N°139 DIALOGUE 1 30X36

      DAOUD N°151 PAYSAGE 4 30X36   DAOUD N°150 PAYSAGE 3 30X36   DAOUD N°149 PAYSAGE 2 30X36

       2018-04-27 15.01.37   20180427_145705_resized   2018-04-27 14.59.32

    20180427_145541_resized

 Benoit VIEUBLED 

« Lumières d’Exception »

20170908_153815_resized    IMG_1525    2017-09-08 15.09.37    20170909_121750_resized

Après avoir enseigné la peinture à l’institut d’art visuel d’Orléans, ainsi que les arts plastiques, il s’est orienté depuis 1997 vers la création de luminaires et d’objets d’exception inspirés de son propre univers, réceptacle d’une mythologie personnelle qui chemine étroitement entre l’art, la sculpture et l’objet décoratif. 

Ses objets évoquent Luxe, Calme et Fragilité, telles ses volutes graciles et aériennes de métal, aux sonorités anciennes, qui virevoltent de lustres en appliques, évoluant dans l’espace, entourés d’oiseaux enchanteurs, ses lampes venues du monde du cirque de Calder où des petites souris danseuses croisent un lapin magicien, un cerf en habit ou un squelette dantesque luttant contre les éléments. Ou, telles ses mappemondes lumineuses – monde à l’endroit monde à l’envers – formant des installations légères à forte évocation poétique qui nous interrogent sur la fragilité de ce monde…